VOYAGE

Honneur aux produits du terroir

Si la gastronomie italienne est réputée dans le monde entier, c’est en grande partie à la Toscane qu’elle le doit. Une cuisine typiquement méditerranéenne qui mise sur la fraîcheur des ingrédients et la simplicité.

La Toscane est synonyme d’art de vivre. Rien d’étonnant à ce que les plaisirs de la table occupent une place importante. Les plats de la cuisine toscane, qui ne renient pas leurs origines paysannes, se caractérisent par la simplicité de leur préparation, qui laisse les goûts, les arômes et les textures des ingrédients s’exprimer. Les beaux légumes y sont à l’honneur : poivrons, céleris, fenouils, oignons, artichauts mais également gros haricots blancs, laitues et, bien entendu, les tomates, apprêtées de mille manières et en général généreusement arrosées de la succulente huile d’olive locale.

DES INGRÉDIENTS INCONTOURNABLES

– L’huile d’olive (olio di oliva) joue un rôle de premier plan dans la cuisine toscane. L’huile produite localement se distingue par sa saveur d’herbes sauvages. On trouve également des huiles parfumées aux truffes ou aux morilles.
– Le pain toscan. Selon la recette traditionnelle, il est préparé sans sel, sans doute parce que celui-ci était très lourdement taxé ! Il accompagne parfaitement les préparations richement assaisonnées, ainsi que les fromages et la charcuterie, souvent forte et épicée. Il est également à la base de nombreuses préparations, comme les bruschetta, grillées au four, frottées à l’ail, arrosées d’huile d’olive et recouvertes de tranches de mozzarella, de petits morceaux de tomates et de basilic.
– Le pecorino toscano. C’est un fromage au lait entier de brebis particulièrement salé. Il s’utilise râpé sur les pâtes ou dans les risotti (le pluriel de risotto !). Il peut aussi être consommé en dessert avec des fruits et du miel.
– Les cèpes (funghi porcini ou tout simplement porcini) sont très recherchés en raison de leur délicieux goût de noix et de leur texture agréable. Ils sont utilisés dans de nombreuses recettes.
– Les truffes (tartuffi) sont un produit de luxe ; elles doivent être consommées dans les 4 jours après avoir été déterrées. Elles sont utilisées pour parfumer des plats, de l’huile d’olive et même du fromage.
– Le safran (zafferano). « L’or rouge » est cultivé dans la région depuis des siècles, notamment à San Gimignano. Une partie de la production est exportée dans le nord (pour la préparation du risotto alla milanese) mais il est aussi utilisé sur place pour la fabrication de biscotti (biscuits) et de pâtes parfumées.

>> Lire la suite