ART

Hervé Di Rosa rebat les cartes

Carte blanche à Hervé Di Rosa au musée de Valence à travers une sélection d’œuvres de l’artiste en dialogue avec les collections permanentes.
Par Joséphine Duncan

Pour la troisième édition de « All-Over », format d’exposition imaginé en 2018 offrant à un artiste d’investir le champ du musée afin d’offrir aux visiteurs une relecture des collections, le musée de Valence a convié l’artiste contemporain Hervé Di Rosa. Trublion de l’art depuis ses débuts en 1979, il est cofondateur du mouvement de Figuration libre avec Robert Combas, François Boisrond et Remy Blanchard, mais aussi le concepteur des arts modestes, dont il a fondé le Musée international (MIAM) à Sète, sa ville natale, en 2000. Peintre, céramiste, sculpteur, collagiste… Hervé Di Rosa impose la figuration dans ses œuvres en réaction à des décennies d’art conceptuel et intellectuel. Il mêle toutes formes d’art sans divergence culturelle et géographique, sans hiérarchie de valeurs entre culture et sous-culture. Inspiré par le graffiti, l’affiche, la BD, le Pop Art, le rock, le punk, la culture des banlieues… ses œuvres invitent tour à tour les beaux arts et les arts appliqués, l’art brut et l’art cultivé, l’art occidental et non occidental pour dénoncer avec une certaine dose de provocation les travers de la société…

>> Lire la suite